propagande

L’éternelle problématique des fake news

https://siecledigital.fr/2019/11/21/whatsapp-arme-de-desinformation-massive-au-bresil/

En plus de la diffusion même de ces messages politiques, leur contenu pose question. Ces derniers étaient un vecteur à « Fake News », désormais omniprésentes sur les réseaux sociaux au cours des campagnes électorales de la plupart des pays démocratiques.

Facebook, pour ne pas le citer, représente l’ennemi premier : « La photo d’un enfant, postée sur le réseau, c’est le premier pas vers un fichage de l’individu. Je ne crois pas qu’un seul informaticien chez Facebook soit ingénu sur son travail : cette société est aujourd’hui la plus toxique du monde. » Messages de haine, infox, manipulation de l’information… « Mark Zuckerberg est le Goebbels moderne, et il faut espérer qu’il en réponde avant. »